Mahābhārata Livre 1 - Adi Parva
Histoire de Yayāti
Des origines de la dynastie lunaire

Revenons en arrière, au temps où Shukra, fils de Bhrigu, qui à l'époque s'employait à ressusciter les Daityas et Dānavas quand ils étaient tués par les Adityas dans leurs guerres incessantes, accorda sa fille Devayānī en mariage au roi Yayāti, fils de Nahusha. Cela se passait dans la ville du roi des Dānavas, ces asuras issus de Danu la fille de Daksha. Ce roi du nom de Vrishaparvana avait aussi une fille, Sharmishthā. Quant à Devayānī, c'était une jeune fille pour le moins passionnée, qui avait fixé son dévolu une première fois sur Kacha, fils de Brihaspati et petit-fils d'Angiras, alors disciple de son père, apprenant de lui l'art des résurrections. Kacha l'avait éconduite, précisément parce qu'en tant que fille de son précepteur elle était pour lui une sœur. Tous deux enfants de brahmins, ils en étaient arrivés à se lancer mutuellement des malédictions, qui consistaient pour lui à ne tirer aucun fruit de l'enseignement de son précepteur et pour elle à n'être acceptée en mariage par aucun brahmin. A la suite de quoi, Devayānī s'était fâchée avec Sharmishthā, la fille du roi des Dānavas, à propos d'une histoire de bienséance entre asuras et brahmins. Sharmishthā lança son amie Devayānī dans un puits et celle-ci fut sauvée par Yayāti. Vrishaparvana dut présenter des excuses à Shukra pour le comportement de sa fille et celle-ci accepter de devenir la servante de Devayānī. C'est au cours d'une promenade dans les bois que Devayānī rencontra à nouveau le roi Yayāti qui y chassait le daim et, le trouvant à son goût, décida qu'il deviendrait son époux, bien qu'il ne fût pas brahmin. Shukra accorda à Yayāti la main de sa fille, après lui avoir fait promettre qu'il respecterait sa servante Sharmishthā et ne la mettrait jamais dans son lit. Ecoute maintenant ce qu'il advint ensuite.