Mahābhārata Livre 3 - Vāna Parva
La saga du sage Agastya
Section CI Où l'on apprend pourquoi les Dānavas résident au fond de l'océan

Puis armé de Vajra et avec l'appui des hôtes célestes dotés de grande puissance, Indra alla trouver Vritra qui dominait alors la terre entière et les cieux. Il était gardé de tous côtés par les Kālakeyas à la taille énorme qui brandissaient des armes ressemblant à de gigantesques montagnes avec des pics dominants. La rencontre qui eut lieu entre les dieux et les Dānavas ne dura qu'un court moment mais, O chef des Bhāratas, elle fut extrêmement violente, au point d'épouvanter les trois mondes. Le choc des épées et des sabres brandis et écartés par ces mains héroïques au cours de ces combats farouches était assourdissant. Des têtes roulèrent du firmament sur la terre comme les fruits du panai détachés de leur tige tombant sur le sol. ( Palmyra palm, un palmier qui porte des fruits durs, d'un violet presque noir et de quelques 15 cm de diamètre, contenant une gelée sucrée, à ne pas confondre avec les cocotiers.) Les Kālakeyas armés de matraques garnies de fer et revêtus d'armures en or se précipitaient sur les dieux, comme des montagnes se mouvant au cours d'une conflagration. Les dieux incapables de supporter le choc de cette armée avançant fièrement et impétueusement vers eux, rompirent le combat et s'enfuirent apeurés. Purandara aux mille yeux, voyant les dieux s'enfuir de peur et Vritra s'enhardissant, en fut profondément découragé. Alors Purandara, le plus grand des dieux, agité par la crainte des Kālakeyas, chercha sans plus attendre refuge auprès du grand Nārāyana. L'éternel Vishnu, constatant à quel point Indra était déprimé, augmenta sa puissance en lui communiquant une part de sa propre énergie. Les irréprochables Brahmarshis (sept grands rishis issus directement de Brahmā) transférèrent aussi leur énergie au chef des hôtes célestes. Ayant ainsi la faveur de Vishnu et de tous les dieux ainsi que des très saints rishis, Shakra devint plus puissant qu'auparavant. Quand Vritra apprit que le chef des dieux bénéficiait de la puissance des autres, il poussa de terribles rugissements. Les entendant, la terre, les points cardinaux, le firmament, les cieux et les montagnes commencèrent tous à trembler. Le chef des dieux qui était grandement troublé par ces rugissements féroces et tonitruants, était empli de peur et, désirant abattre l'asura au plus tôt, il lança la puissante Vajra. Frappé de la Vajra d'Indra, le grand asura couvert d'or et de guirlandes tomba de tout son long sur le sol, tout comme la grande montagne Mandara lancée jadis par la main de Vishnu (dans la mer de lait en guise de baratte). Et, bien que le prince des Daityas ait été abattu, cependant Shakra s'enfuyait paniqué du champ de bataille, désirant se cacher au fond d'un lac, car il pensait que Vajra n'avait pas été lancée par sa main et que Vritra était toujours vivant. Pourtant les dieux et les grands rishis étaient emplis de joie et tous avaient commencé à chanter allègrement les louanges d'Indra. Se rassemblant, les dieux entreprirent de tuer les Dānavas qui étaient déprimés suite à la mort de leur chef. Frappés de panique au spectacle des dieux rassemblés, les Dānavas accablés s'enfuirent au fond de l'océan. Puis s'étant retirés dans les profondeurs insondables grouillant de poissons et crocodiles, les Dānavas assemblés se mirent à conspirer fièrement à la destruction des trois mondes. Ceux d'entre eux qui étaient savants en déductions suggérèrent des actions à entreprendre, chacun selon son jugement. Au fil du temps, cependant, l'épouvantable résolution qui eut la faveur de ces fils conspirateurs de Diti, fut qu'ils mèneraient à son terme la destruction de toute personne dotée de savoir et de vertu ascétique. Les mondes reposent tout entier sur l'ascétisme. Aussi se dirent-ils: "Ne perdons pas de temps dans la destruction de l'ascétisme. Entreprenons sans tarder la destruction de ceux sur terre qui possèdent des vertus ascétiques, qui savent ce que sont le devoir et les voies de la morale et qui connaissent le Brahman, car lorsque ceux-là seront détruits, l'univers lui-même sera détruit." ("Connaître Brahman" qui est Tout, l'Infini, la Vérité Suprême et Incompréhensible aux mortels et aux dieux, à la fois Dieu Tout Puissant et Son Univers, est le vœu impossible de ceux qui choisissent la voie du dhyana yoga. On dit cependant de ceux qui possèdent quelque sagesse qu'ils connaissent le Brahman.) Les Dānavas ayant conclu sur cette résolution pour la destruction de l'univers, en furent enchantés. Depuis lors, ils firent de l'océan, cette demeure de Varuna, avec ses tourbillons hauts comme des montagnes, leur place forte, à partir de laquelle ils faisaient leurs sorties.